Publié le 13 Janvier 2016

Le président du Consistoire israélite de Marseille, Zvi Ammar, a appelé mardi les juifs de la ville à "enlever la kippa dans cette période trouble, jusqu'à des jours meilleurs", au lendemain de l'agression à la machette d'un professeur juif.

"Aujourd'hui, devant la gravité des événements (…), il faut prendre des décisions exceptionnelles, et, pour moi, la vie est plus sacrée que tout autre critère. " "On est obligé de se cacher un petit peu", a déploré Zvi Ammar, qui dit n'avoir " pas le choix" et que cet appel lui fait "mal au ventre". "Malheureusement pour nous, on est ciblés : dès qu'on est identifiés, qu'on est juifs, on peut être agressés et même risquer la mort. Là, on a franchi un pas d'une extrême gravité", a ajouté ce responsable de l'une des plus importantes communautés juives d'Europe, avec quelque 70.000 membres.

Une proposition qui est loin de faire l'unanimité parmi les représentants de la communauté juive, et même jusque dans la sphère politique, où Jean-Marie Le Guen, notamment, s'est dit "bouleversé" par cette proposition.

Deux députés, Claude Goasguen (LR) et Meyer Habib (UDI), ont porté un court instant une kippa devant les caméras ce mercredi 13 janvier, dans les couloirs de l'Assemblée, après l'agression antisémite de Marseille.

Michèle Teboul, présidente régionale du Crif : "Sur le plan personnel (...), il faut vivre normalement." "Mais je ne peux pas ne pas me plier (à cette décision) si c'est pour assurer la sécurité des juifs", a-t-elle ajouté.

"L'ensemble de la société doit réagir et soutenir la liberté de conscience", a réagi Joël Mergui président du consistoire israélite de France en lançant "Touche pas à ma kippa ! " Je peux comprendre que, dans le contexte qui est le sien, pris par l'émotion, Zvi Ammar ait proposé cette mesure d'urgence. Mais il sait comme moi que ce n'est pas le port ou non de la kippa qui va résoudre la question du terrorisme."

Voir les commentaires

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0

Publié le 13 Janvier 2016

La fédération internationale de football a annoncé son limogeage, mercredi 13 janvier. Le Français, ancien directeur du marketing de la Fifa, devenu secrétaire général en 2007, était déjà relevé de ses fonctions depuis le 17 septembre, après avoir été accusé par la presse anglaise d'être impliqué dans une affaire de revente de billets au marché noir lors du Mondial 2014 au Brésil.

La semaine dernière, la chambre de jugement de la justice interne de la Fifa avait ouvert formellement sa procédure contre le Français. L'ancien bras droit du président Joseph Blatter (lui-même suspendu pour huit ans) risque une suspension de neuf ans de toute activité liée au football et une amende de 100.000 francs suisses (92.000 euros).

Le Français est accusé d'avoir violé plusieurs articles du code d'éthique de la Fifa, en se rendant coupable notamment de conflit d'intérêts, d'avoir offert ou accepté des cadeaux et autres avantages ou d'avoir refusé de collaborer, selon la justice interne de la Fifa.

Jérôme Valcke avait déjà été mis en cause en juin dans un transfert de 10 millions de dollars de l'Afrique du Sud vers un compte du sulfureux Jack Warner, un des anciens vice-présidents de la Fifa.

Son limogeage est un épisode supplémentaire dans la plus grave crise qu'ait connue la Fifa dans son histoire, entre procédures judiciaires suisse et américaine sur fond de corruption à grande échelle et vague d'arrestations de hauts dignitaires.

Le président démissionnaire de la Fifa Joseph Blatter et le président de l'UEFA Michel Platini ont eux été suspendus le 21 décembre pour 8 ans de toute activité liée au football. Platini a déposé un appel, Blatter veut le faire. Mais les instructeurs de la Fifa, considérant cette sanction trop légère, eux qui réclamaient la radiation à vie contre ces deux hommes, ont également fait appel pour tenter d'obtenir une suspension plus longue.

Fifa : le secrétaire général, le Français Jérôme Valcke licencié

Voir les commentaires

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0

Publié le 13 Janvier 2016

Diego Maradona n’apprécie pas vraiment les dirigeants du football mondial. Et il ne rate pas une occasion de le rappeler. L’ancienne gloire du football argentin a ainsi été photographiée avec un tee-shirt hostile à Sepp Blatter et Michel Platini. Un maillot bleu ciel illustré d’un portrait mêlant les visages des deux dirigeants, surmonté de l’inscription " two thieves " (deux voleurs).


Adversaire de Platini sur les terrains, Maradona s’en prend vertement au président de l’UEFA et à Blatter, président démissionnaire de la Fifa, depuis qu’ils sont officiellement impliqués dans une affaire de corruption à la Fédération internationale. En septembre, Maradona avait accusé sur la radio française Europe 1 Blatter d’avoir "appris à voler à Platini".


"Mais moi je ne suis pas un voleur. Blatter a fait beaucoup de mal au foot et avec Platini ils ont créé une comédie. Ils font semblant d'être séparés, un à la Fifa et l'autre à l'UEFA, alors qu'en fait ils ont toujours été l'un à côté de l'autre", avait-il ajouté.

Scandale Fifa : le nouveau tee-shirt de Maradona "Platini et Blatter voleurs"

Voir les commentaires

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0

Publié le 13 Janvier 2016

Au lendemain de l'explosion qui a fait dix morts dans le centre touristique d'Istanbul, à Sultanahmet, l'enquête se poursuit. Ce sont notamment huit Allemands et un Péruvien qui ont trouvé la mort dans l'explosion kamikaze qui s'est produite à côté de l'Obélisque de Theodose, sur l'ancien hippodrome bordant la basilique Sainte-Sophie et la Mosquée Bleue. Parmi les quinze blessés, onze sont encore à l'hôpital, deux sont toujours dans un état jugé sérieux.

"Une personne a été placée en détention mardi soir après cette attaque. L'enquête se poursuit méticuleusement et avec le plus d'attention", a annoncé le ministre de l'intérieur turc Efkan Ala devant la presse.

Très rapidement le président turc Recep Tayyip Erdogan avait indiqué que l'auteur de l'attaque, mort dans l'explosion, était "d'origine syrienne". Un peu plus tard son Premier ministre Ahmet Davutoglu a assuré que c'était "un étranger membre de Daech". Selon Dogan, une agence de presse turque, il s'agirait d'un homme appelé Nabil Faldi. Syrien, il serait né en Arabie saoudite il y a 27 ans. Il serait entré en Turquie le 5 janvier depuis la Syrie. C'est grâce à ses empreintes digitales enregistrées par les services d'immigration qu'il a pu être rapidement identifié, a précisé la presse turque précisant qu'il avait actionné une ceinture d'explosif.

"Aucune indication que l'attentat visait des Allemands" a précisé le ministre de l'Intérieur allemand alors qu'au moins huit touristes allemands ont été tués. "Je ne vois aucune raison de renoncer à des voyages en Turquie", a ajouté Thomas de Maizière. "C'est un attentat contre l'humanité, a-t-il répété, je suis venu aujourd'hui pour montrer que la population allemande, avec la population turque, condamne ensemble cet attentat et partage le même deuil".

A la fin de l'audience générale hebdomadaire, le pape François a " invité à prier pour les victimes de l'attentat survenu hier mardi 12 janvier à Istanbul". "Que le Seigneur, le Miséricordieux, apporte la paix éternelle aux défunts, le réconfort à leurs familles, la solidarité de toute la société, et qu'il convertisse le coeur des violents", a-t-il ajouté.

Si l'attentat n'est toujours pas encore revendiqué, il fait renaître en Europe les critiques contre la politique du président Erdogan. Obsédé par le problème kurde, il a toujours centré son action anti-terroriste sur le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan).

Dans le même temps, Erdogan reste ambigu vis à vis de Daech. Pendant longtemps, il a en effet fermé les yeux sur ses actions, et a même jugé que les djihadistes étaient utiles dans la lutte contre le président syrien Bachar al-Assad. L'attentat d'Ankara en octobre dernier qui a fait 103 morts a commencé à faire un peu bouger Erdogan.

Des opérations militaires anti-djihadistes ont été menées dans le pays et la Turquie s'est davantage engagé dans la coalition internationale contre Daech. Mais mardi 12 janvier dans son allocution après l'explosion, il a pourtant encore remis sur le même plan Daech et le PKK répétant qu'il n'y avait "pas de différence entre eux".

Cette fois à Istanbul c'est une des principales ressources économiques turques, le tourisme, qui était visée. S'il se confirme que Daech est bien derrière cet attentat, cela montrerait que la Turquie paie son engagement récent contre les djihadistes.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0

Publié le 12 Janvier 2016

Les premiers camions des associations humanitaires sont arrivés lundi dans la ville syrienne de Madaya. Ce mardi, près de 400 civils souffrant de malnutrition pourraient être évacués, selon l'ONU.

Des centaines de civils "en grand danger de mort" pourraient être évacués dès ce mardi de Madaya, ville syrienne assiégée depuis six mois par l'armée et dont la population souffre de famine, a annoncé lundi Stephen O'Brien, le chef des opérations humanitaires de l'ONU.

Le Croissant rouge syrien a indiqué qu'un convoi de 44 camions transport nourriture, médicaments et couvertures était entré lundi dans Madaya. Ici, 28 personnes sont mortes de faim depuis le 1er décembre, selon l'ONG Médecins sans frontières (MSF).

Le patron des opérations humanitaires de l'ONU a présenté un compte-rendu de la situation à Madaya et dans les autres villes de Syrie assiégées aux ambassadeurs des 15 pays du Conseil de sécurité, réunis à huis clos. L'ambassadeur espagnol Roman Ozargun Marchesi a ensuite rappelé qu'"assiéger (une population civile, NDLR) avec pour objectif de l'affamer est un crime de guerre".

400.000 civils au total sont piégés dans les villes syriennes assiégées par l'armée du régime de Bachar al-Assad ou les rebelles, d'après les Nations unies.

A Madaya, les habitants décrivent une situation désespérée. "Depuis 15 jours, nous ne mangeons que de la soupe. J'ai vu de mes propres yeux un jeune homme tuer des chats et présenter aux membres de sa famille la chair comme étant de la viande de lapin", a raconté Hiba Abdel Rahmane, 17 ans.
"Il y a des gens qui se nourrissent dans les poubelles et d'autres qui ne mangent que de l'herbe. Nous avons demandé aux hommes armés de la nourriture mais ils ont refusé".

"Nos enfants meurent de faim, nos corps tremblent", a renchéri Ghaitha Assad, la trentaine. "Nous avons commencé à perdre conscience à cause de la faim, nous souffrons d'anémie et de beaucoup de maladies. (...) Nos enfants pleurent toute la nuit, on est incapable de trouver de quoi les nourrir."

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, la Grande-Bretagne et la France ont réclamé chacun un accès humanitaire "complet" aux villes syriennes assiégées. Les informations sur la famine à Madaya, ville de 42.000 habitants située à 40 km de Damas, ont provoqué un tollé international qui a poussé le régime à autoriser l'accès.

Ces derniers jours, les réseaux sociaux avaient diffusé des photos et vidéos montrant des enfants décharnés à Madaya. Le régime a affirmé qu'elles étaient truquées.

400.000 civils au total sont piégés dans les villes syriennes assiégées par l'armée du régime de Bachar al-Assad ou les rebelles, d'après les Nations unies.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0

Publié le 12 Janvier 2016

L'enseignant juif agressé à la machette par un lycéen, lundi matin à Marseille (Bouches-du-Rhône), s'est confié par téléphone au quotidien La Provence, qui publie cet entretien ce mardi.

"Je lui disais d'arrêter de me frapper mais il continuait et je ne pensais pas m'en sortir vivant", déclare-t-il. "Honnêtement, je ne sais pas comment je vais me relever de cette terrible agression", ajoute le professeur, prénommé Benjamin, qui reconnaît "devoir réfléchir" à l'éventualité de cesser de porter la kippa et déclare ne ressentir "aucune colère, mais de la peur et de l'appréhension quant à l'avenir".

L'avocat de cet enseignant de 35 ans, Me Fabrice Labi, a pour sa part rapporté mardi à l'AFP que son client lui avait dit: "J'ai eu le sentiment qu'il voulait me décapiter"(...). Selon le témoignage du professeur, son agresseur visait spécifiquement sa tête avec sa machette, a poursuivi Me Labi. L'enseignant a décrit à son conseil la "déferlante de coups" et le "passage à tabac" qu'il a subis. Il s'est notamment protégé avec la Torah qu'il portait sur lui, a ajouté son avocat, confirmant une information déjà donnée par le procureur Brice Robin. Il a besoin aujourd'hui d'un peu de recul et de se retrouver en famille", a jugé son avocat, évoquant un "traumatisme psychologique qu'on peut aisément comprendre".

L'enseignant a été hospitalisé lundi au cours de la journée, mais a pu retourner chez lui dans la soirée. "Ses blessures sont plus importantes qu'on a pu le croire dans un premier temps", a poursuivi Me Labi.

La garde à vue de son agresseur présumé a été prolongée mardi de 24 heures, a-t-on appris de source judiciaire. La garde à vue ne pourra être encore prolongée puisque dans le cas d'un mineur elle ne peut excéder 48 heures.

Une enquête a été ouverte à Marseille "des chefs de tentative d'assassinat aggravé en raison d'une appartenance religieuse" et d'"apologie du terrorisme". Le parquet antiterroriste de Paris a également été saisi.

L'adolescent, un lycéen turc d'origine kurde qui aura 16 ans dans les prochains jours, inconnu des services de renseignement, sans antécédents judiciaires ni psychiatriques, a affirmé lors de son interpellation avoir agi "au nom d'Allah" et du groupe État islamique (Daech).

Les enquêteurs établissent petit à petit le profil de ce garçon de nationalité turque et d'origine kurde, né en 2000. Il n'est ni connu de la justice ni des services de renseignement. Sa radicalisation est passée inaperçue aussi bien auprès de sa famille que de son établissement scolaire.

Il est lycéen en seconde en vue de préparer un Bac professionnel. "Ses parents, tous les deux d'origine kurde, n'ont jamais relevé la moindre difficulté chez lui et disent ignorer tout de son acte.Le bulletin scolaire découvert dans le sac qu'il portait au moment de l'attaque prouve que c'est un "bon élève" sans histoires.

Et pourtant, les motivations terroriste et antisémite du suspect ne font plus aucun doute. Lors de sa garde à vue, il a justifié son acte par la haine des juifs. "Il est très fier ce qu'il a fait et regrette de n'avoir pas tué sa victime" explique la source judiciaire. Il a également indiqué qu'il comptait s'en prendre aux policiers, qui "gardent les juifs". Un couteau en céramique a été retrouvé sur lui.

Les policiers ont saisi deux ordinateurs à son domicile. La première exploitation n'a rien donné. En revanche, l'analyse de son téléphone a mis en évidence la consultation de sites liés à l'islam radical. Ce qui semble appuyer les propos du procureur de Marseille tenus lundi et selon lesquels il s'est radicalisé sur Internet, tout seul.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0

Publié le 11 Janvier 2016

Daniel Balavoine a interpellé en 1980 le candidat à la présidentielle François Mitterrand qui l'avait invité sur un plateau de télévision. Il s'est fait le porte-parole d'une jeunesse laissée pour compte, avertissant sur les dangers à venir.

"Vous n'avez jamais eu un jeune ministre de la Jeunesse en France… Il n'y en a jamais eu, c'est tous des vieux, dit-il en s'adressant au candidat du Parti socialiste. Regardez comment je suis habillé. Les jeunes sont plus souvent habillés comme moi que comme monsieur Soisson (ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs de 1978 à 1981)", lance le chanteur qui a gardé son blouson de cuir.

Daniel Balavoine, venu avec un certain nombre de thèmes qu'il souhaitait évoquer, interpelle François Mitterrand : "Ce que je peux vous dire, c'est que la jeunesse se désespère. Elle est profondément désespérée parce qu'elle n'a plus d'appuis. Le désespoir est mobilisateur et quand il le devient, c'est dangereux et cela entraîne le terrorisme. Les jeunes vont finir par virer du mauvais côté parce qu'ils n'auront plus d'autre solution."

Daniel Balavoine "Le désespoir entraîne le terrorisme"

Vidéo : Daniel Balavoine a interpellé en 1980 le candidat à la présidentielle François Mitterrand qui l'avait invité sur un plateau de télévision...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0

Publié le 11 Janvier 2016

David Bowie est mort à l'âge de 69 ans

David Bowie est mort dimanche 10 janvier après 18 mois de combat contre un cancer, annonce son site officiel, lundi. "Il est mort en paix, entouré de sa famille", est-il écrit.

L'artiste britannique avait fêté ses 69 ans le 8 janvier, jour de la sortie de son dernier album, Blackstar, le 25e de sa carrière.

L'annonce de sa mort a été diffusée quasi simultanément sur son compte Twitter et sur sa page Facebook.

David Bowie né David Robert Jones le 8 janvier 1947 dans une famille modeste de Brixton, un quartier populaire du sud de Londres (Angleterre). Il est arrivé dans le paysage musical anglais à la fin des années 60 comme un chanteur folk un peu banal. Une de ses chansons se fait toutefois remarquer. En 1969, pour accompagner le premier pas sur la Lune, la radio anglaise BBC diffuse Space Oddity.

À 15 ans, David Bowie était déjà auteur-compositeur-interprète qui jouait du piano, de la guitare et du saxophone. Il cachait un vrai goût pour la provocation. En 1971, il pose en robe longue sur la pochette de son nouvel album et signe cette chanson à laquelle le groupe Nirvana redonnera vie en 1994.

David Bowie se métamorphose en rocker. Il change et impose son univers : le travail de mime, qu'il a expérimenté plus jeune, lui permet de mettre au point un jeu de scène qu'il est alors le seul à pratiquer dans le rock.

En 1972, il devient le héros androgyne de la jeune génération en Angleterre. Il devient Ziggy Stardust. David Bowie, qui n'avait pas les yeux de la même couleur (souvenir à vie d'une bagarre à l'école), n'a cessé de mélanger les styles.

En 1973, il délivre l'album Aladdin Sane (A lad insane = un homme fou) écrit en tournée aux États-Unis. Il réapparaît, cheveux rouge, le visage rayé par un éclair rouge et bleu. Il invente le rock décadent, façon cabaret abîmé au jazz.

En 1975, David Bowie fait une percée aux États-Unis avec "Fame", co-écrit avec John Lennon, qui se classe numéro un, et l'album à succès "Young Americans".

Il était aussi un redoutable homme d'affaires. Il fut l'un des premiers artistes à utiliser Internet pour faire partager ses coups de cœur et mettre en ligne des chansons uniquement destinées au web.

Depuis plus de 20 ans, David Bowie incarnait à la perfection le dandy anglais extrêmement raffiné et élégant.

Son succès se mesure au nombre d'albums vendus, plus de 140 millions. Il avait également fait plusieurs incursions dans le cinéma. L'Homme qui venait d'ailleurs, La Dernière Tentation du Christ, Les prédateurs, Basquiat... David Bowie a été à l'affiche de plusieurs films très différents. Il s'est particulièrement illustré dans Furyoen 1983 dans lequel il incarnait un prisonnier de guerre détenu par l'armée japonaise.

Mais un accident cardiaque en juin 2004 sur la scène d'un festival allemand avait mis fin à cette période très productive. Contraint à un long repos, il se fait rare, avec à peine quelques apparitions sur scène aux côtés d'Arcade Fire, Alicia Keys ou l'ancien guitariste de Pink Floyd, David Gilmour.

Alors que les rumeurs alarmantes sur son état de santé vont bon train, il rebondit en 2013 avec un album bouillant de vie, The next day. "Me voici, pas vraiment mourant".

Voir les commentaires

Rédigé par PIERRE HAMMADI

Repost0

Publié le 11 Janvier 2016

David Bowie est mort dimanche 10 janvier après 18 mois de combat contre un cancer, annonce son site officiel, lundi. "Il est mort en paix, entouré de sa famille", est-il écrit.

L'artiste britannique avait fêté ses 69 ans le 8 janvier, jour de la sortie de son dernier album, Blackstar, le 25e de sa carrière.

L'annonce de sa mort a été diffusée quasi simultanément sur son compte Twitter et sur sa page Facebook.

David Bowie né David Robert Jones le 8 janvier 1947 dans une famille modeste de Brixton, un quartier populaire du sud de Londres (Angleterre). Il est arrivé dans le paysage musical anglais à la fin des années 60 comme un chanteur folk un peu banal. Une de ses chansons se fait toutefois remarquer. En 1969, pour accompagner le premier pas sur la Lune, la radio anglaise BBC diffuse Space Oddity.

À 15 ans, David Bowie était déjà auteur-compositeur-interprète qui jouait du piano, de la guitare et du saxophone. Il cachait un vrai goût pour la provocation. En 1971, il pose en robe longue sur la pochette de son nouvel album et signe cette chanson à laquelle le groupe Nirvana redonnera vie en 1994.

David Bowie se métamorphose en rocker. Il change et impose son univers : le travail de mime, qu'il a expérimenté plus jeune, lui permet de mettre au point un jeu de scène qu'il est alors le seul à pratiquer dans le rock.

En 1972, il devient le héros androgyne de la jeune génération en Angleterre. Il devient Ziggy Stardust. David Bowie, qui n'avait pas les yeux de la même couleur (souvenir à vie d'une bagarre à l'école), n'a cessé de mélanger les styles.

En 1973, il délivre l'album Aladdin Sane (A lad insane = un homme fou) écrit en tournée aux États-Unis. Il réapparaît, cheveux rouge, le visage rayé par un éclair rouge et bleu. Il invente le rock décadent, façon cabaret abîmé au jazz.

En 1975, David Bowie fait une percée aux États-Unis avec "Fame", co-écrit avec John Lennon, qui se classe numéro un, et l'album à succès "Young Americans".

Il était aussi un redoutable homme d'affaires. Il fut l'un des premiers artistes à utiliser Internet pour faire partager ses coups de cœur et mettre en ligne des chansons uniquement destinées au web.

Depuis plus de 20 ans, David Bowie incarnait à la perfection le dandy anglais extrêmement raffiné et élégant.

Son succès se mesure au nombre d'albums vendus, plus de 140 millions. Il avait également fait plusieurs incursions dans le cinéma. L'Homme qui venait d'ailleurs, La Dernière Tentation du Christ, Les prédateurs, Basquiat... David Bowie a été à l'affiche de plusieurs films très différents. Il s'est particulièrement illustré dans Furyoen 1983 dans lequel il incarnait un prisonnier de guerre détenu par l'armée japonaise.

Mais un accident cardiaque en juin 2004 sur la scène d'un festival allemand avait mis fin à cette période très productive. Contraint à un long repos, il se fait rare, avec à peine quelques apparitions sur scène aux côtés d'Arcade Fire, Alicia Keys ou l'ancien guitariste de Pink Floyd, David Gilmour.

Alors que les rumeurs alarmantes sur son état de santé vont bon train, il rebondit en 2013 avec un album bouillant de vie, The next day. "Me voici, pas vraiment mourant".

Rock : David Bowie est mort à l'âge de 69 ans

Vidéo : le dernier clip de David Bowie " Blackstar "

Voir les commentaires

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0

Publié le 10 Janvier 2016

Le dossier de demande de la prime d'activité, une aide financière destinée aux actifs à petits salaires, sera mis en ligne dès la semaine prochaine. Tout comme le simulateur permettant aux travailleurs indépendants de savoir s'ils y ont droit.

Les personnes éligibles à la prime d'activité, ce coup de pouce financier destiné aux actifs à petits revenus qui remplace depuis le 1er janvier le RSA Activité et la Prime pour l'emploi, pourront remplir un dossier de demande dès le mardi 12 janvier, viennent de préciser les Caisses d'allocations familiales (CAF) et la Mutualité sociale agricole (MSA).

Elle s'adresse aux salariés et aux travailleurs indépendants, à partir de 18 ans, sous conditions de ressources, mais aussi, aux étudiants et aux apprentis à condition de justifier de revenus suffisants sur les trois derniers mois.

A l'exception des bénéficiaires du RSA Activité au 31 décembre 2015, qui bénéficient automatiquement de la nouvelle aide, tous les autres travailleurs concernés devront remplir une demande sur le site de la CAF ou de la MSA.

Il sera, en effet, impossible de remplir un dossier papier et de l'envoyer par courrier ou de se rendre aux guichets pour opérer une inscription.

Les futurs bénéficiaires ne disposant pas d'outil informatique pour effectuer leur demande disposent toutefois de plusieurs solutions pour accéder à un ordinateur et se faire aider dans le remplissage du dossier :


- Dans les CAF locales et leurs points services (dans les maisons et relais des services publics;
- Les centres communaux et intercommunaux d'action sociale,...);
- les points numériques de la CAF présents dans les collectivités.
- Les associations, etc.

Pour retrouver leur liste, rendez-vous sur Caf.fr puis Ma Caf > Partenaires.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0