Démantèlement de tous les camps illégaux de Roms et de gens du voyage

Publié le 17 Août 2010

40 camps démantelés en 15 jours : Montpellier, Lattes, Saint-Etienne...Selon Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, ces évacuations sont le début d'une longue série. Le durcissement de la politique du gouvernement vis-à vis des Roms

brice-hortefeux-1.jpg < plus de 40 camps illégaux de Roms ont été démantelés en France en deux semaines.

Les 700 personnes concernées par ces expulsions devraient être reconduites dans leur pays d'origine, la

éric besson 1Roumanie ou la Bulgarie, a précisé le ministre lors d'une conférence de presse à Lyon. En liaison avec Eric Besson, ministre de l'immigration, il a convenu que des vols soient spécialement affrétés pour ces personnes.

Concernant ce dossier, Brice Hortefeux a fait savoir qu'il recevrait deux membres du gouvernement roumain. < Je leur rappellerai la nécessité de renforcer la coopération opérationnelle entre nos deux pays >, a ajouté le ministre qui souhaite que des policiers roumains viennent dès que possible en France pour épauler les policiers et gendarmes français dans la mission qui est la leur.

Brice Hortefeux avait annoncé que la moitié des camps illégaux de Roms et de gens du voyage seraient démantelés dans les trois mois. Il a chiffré à environ 300 le nombre de camps ou squats recensés dans le pays.

14 jean-pierre Grand 1et 15 août 2010 : Montreuil, Bordeaux...Choqué par ces expulsions, Jean-Pierre Grand, député UMP, proche de Dominique De Villepin a exprimé son désaccord < Peut-on être un député de la République et laisser faire cela sans réagir quand on découvre que les forces de l'ordre, intervenant très tôt le matin, trient les familles, les hommes d'un côté, les femmes et les enfants de l'autre, avec menace de séparer les mères et les enfants ?> s'insurge le député .

 

Il y a confusion entre les gens du voyage et les Roms : gens-du-voyage-4.jpg

- les gens du voyage : ce terme désigne en réalité un statut qui a été créé par l'administration française en 1969 pour les personnes qui n'ont pas de domicile ou de résidence fixe et habitent dans les caravanes ou des mobile-home. Les gens du voyage sont dans leur très grande majorité Français depuis plusieurs générations. 

On estime qu'il y a entre 400.000 et 600.000 personnes en France aujourd'hui appartenant aux populations gitanes, manouches, etc. Mais attention, explique Christophe Robert, délégué général adjoint de la fondation Abbé Pierre et auteur du livre < Eternels étrangers de l'intérieur >, ils ne sont pas touchristophe-roberts des gens du voyage au sens administratif du terme. Selon certaines estimations, un tiers d'entre eux seraient effectivement sur les routes. Les autres sont sédentaires. Dès l'âge de 16 ans, les gens du voyage doivent être rattachés administrativement à une commune et disposer d'un titre de circulation. Celui-ci doit être visé régulièrement par la police ou la gendarmerie. Par ailleurs, une loi de 1990 impose aux communes de plus de 5.000 habitants de mettre à disposition des gens du voyage un terrain pouvant les accueillir. Cette obligation est rarement suivie.

- Les Roms : Les Roms migrants, se sont des populations de Roumanie ou de Bulgarie, donc des citoyens européens, qui vivent dans des conditions très difficiles. Ils ont fui leurs pays, la précarité, la violence, pour chercher une possibilité de survie. Ils se retrouvent en France dans un habitat précaire, souvent des mobile-home, faute de moyens. Ils sont entre 15 et 20.000 aujourd'hui, en France.

Le président de la République Nicolas Sarkozy, a choisi la stigmatisation raciste des populations Roms et gens du voyage par des amalgames inacceptables, en annonçant l'expulsion, ciblée ethniquement, de tous les campements en situation irrégulière, dénonce la Ligue des droits de l'homme.

 

Adresse blog : http://marseille-nord-savoir.over-blog.com

Rédigé par pierre13015

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article