Groupes extrémistes : le casse-tête de la dissolution

Publié le 8 Juin 2013

Dissolution : la formule choc, lancée par Jean-Marc Ayrault au lendemain du meurtre de Clément Méric: " Tailler en pièces ces mouvements d'inspiration fasciste et néonazie qui font tort à la République". Le premier ministre a demandé à Manuel Valls et Christiane Taubira, "d'étudier toutes les possibilités". Les services de Matignon ont annoncé qu'une procédure contre le groupuscule jeunesses nationalistes révolutionnaires allait être engagée "immédiatement"...

Rédigé par Pierre Hammadi

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article