Attentats de Paris : "2015 n'était peut-être qu'un entraînement"

Publié le 10 Janvier 2016

Les services de renseignement européens craignent que des attaques terroristes d'une ampleur inégalée se produisent en 2016. "On va vers un 11 Septembre européen", assure un responsable de la lutte antiterroriste.

L'année 2016 pourrait être celle d'attentats djihadistes multiples, coordonnés dans plusieurs pays européens, craignent les services antiterroristes du continent.

"Je pense qu'hélas en 2015 on n'a rien vu", confie sous le sceau de l'anonymat, un responsable de la lutte antiterroriste. "On va vers une espèce de 11 Septembre européen : des attaques simultanées, le même jour dans plusieurs pays, plusieurs endroits. Un truc très coordonné. Nous savons que les terroristes travaillent là-dessus".

"Nous assistons actuellement dans les régions tenues par Daech au recrutement de groupes de jeunes Européens, à leur entraînement, dans le but de les renvoyer frapper dans leurs pays d'origine", ajoute-t-il.

Une inquiétude largement partagée par le procureur de Paris, François Molins. "Je ne vois aucune raison objective d'être optimiste", a-t-il affirmé dans l'émission Complément d'enquête, diffusée jeudi sur France 2. "On est dans un cycle qui risque de durer et qui fera que la menace terroriste restera extrêmement forte relativement longtemps".

Une phrase fait dangereusement écho à ces analyses. Le 9 janvier 2015, Amedy Coulibaly, l'assaillant de l'Hyper Cacher, avait affirmé à un des otages. "Vous êtes pas très au courant de ce qu'il se passe. Comme moi, ils vont venir et il y en aura de plus en plus".

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article