Photos exfiltrées de Syrie : Human Rights Watch (HRW) "ces terribles clichés constituent une preuve ...

Publié le 17 Décembre 2015

Photos exfiltrées de Syrie : Human Rights Watch (HRW) "ces terribles clichés constituent une preuve accablante de crimes contre l'humanité". 

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch a enquêté sur les photos divulguées en 2014 par "César", un photographe de la police militaire syrienne ayant déserté un an plus tôt, pour établir la réalité des tortures dans les prisons du régime de Bachar al-Assad.

Les photos montrent les corps de milliers de prisonniers torturés dans des geôles du régime de Bachar al-Assad. On y voit des yeux arrachés, des gens avec des lésions sur le dos ou le ventre, des corps décharnés et des centaines de cadavres gisant dans un hangar, au milieu de sacs de plastique devant servir à les enterrer. 

Selon un nouveau rapport de Human Rights Watch (HRW), ces terribles clichés constituent une preuve "accablante" de crimes contre l'humanité. 

Pendant neuf mois, l'ONG a étudié 28.707 photographies prises par "César", qui s'était enfui de Syrie en juillet 2013, en emportant plus de 53.000 photographies effroyables de corps torturés

Rédigé par PIERRE HAMMADI

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article