Syrie : la richesse de Daech s'élèverait à 2.260 milliards de dollars. Daech est l'organisation terroriste...

Publié le 23 Novembre 2015

Syrie : la richesse de Daech s'élèverait à 2.260 milliards de dollars.

Daech est l'organisation terroriste la plus riche de l'histoire et a réussi à se forger une indépendance financière. Son patrimoine est évalué à 2.260 milliards d'euros et son budget 2015 à 2,6 milliards d'euros.

Daech est le groupe terroriste le plus puissant de l'histoire. L'autoproclamé Etat islamique a désormais le contrôle d'un territoire, à cheval entre la Syrie et l'Irak, grand comme le Royaume-Uni ou la moitié de la France.

Des terres très riches en ressources naturelles (pétrole, gaz, phosphate, blé et orge), où les quelque 10 millions d'habitants sont taxés et pillés à tous les niveaux et les activités (industrie, commerce, banques) sont sous contrôle.

L'organisation dispose ainsi d'un patrimoine de 2.260 milliards de dollars et d'un budget estimé pour 2015 à 2,5 milliards d'euros, selon les toutes dernières estimations de Jean-Charles Brisard, expert en financement du terrorisme et président du Centre d'analyse du terrorisme.

De quoi mener des actions militaires, armer, nourrir et payer les quelques 30.000 combattants environ 300 dollars par mois, verser des pensions aux familles des militants tués, entretenir les bases militaires, administrer les territoires nouvellement occupés, réaliser des clips de propagandes à la manière de Hollywood, «rééduquer» les enseignants avant de rouvrir les écoles, et embaucher des ingénieurs et des traders pour faire tourner leurs sites pétroliers et gaziers.

Un patrimoine qui progresse : l'année dernière, il était évalué à 2.043 milliards de dollars. Cela s'explique par les nouvelles conquêtes de territoires de Daech en un an.

Pour compenser la baisse des recettes en ressources naturelles, l'Etat islamique a considérablement augmenté ses activités crapuleuses. Les extorsions représentent désormais le plus gros poste de recettes pour Daech, qui taxe tout.

Daech pratique également une taxe, de 50%, sur les revenus des fonctionnaires - ils sont encore 50.000, qui reçoivent 250 millions d'euros - qui travaillent dans les zones contrôlées. Or, c'est toujours le régime de Bagdad que les paie.

Daech est également impliqué dans le trafic de cigarettes, de drogue, dans la contrefaçon, dans les faux papiers. Daech s'est également implanté au cœur des trafics d'armes dans la région.

Daech pratique également l'esclavage sexuel. Un site d'informations irakien a publié une grille de tarifs de vente des yazidies et des chrétiennes capturées: une enfant âgée de moins de 10 ans «vaut» 200.000 dinars (138 euros); une jeune femme de moins de 20 ans 100.000 dinars (104 euros); une trentenaire 75.000 dinars (52 euros); une quadragénaire 50.000 dinars (35 euros).

Daech contrôle plus de 4000 sites archéologiques et trafique jusqu'en Europe, particulièrement vers l'Allemagne qui compte beaucoup de Syriens.

Le 16 novembre, le G20 a appelé ses membres à «renforcer le combat contre le financement du terrorisme», l'action militaire seule ne suffisant pas...

Rédigé par PIERRE HAMMADI

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article