Syrie : le groupe Etat islamique (EI) poursuit sa destruction de la cité antique de Palmyre, inscrite...

Publié le 5 Octobre 2015

Syrie : le groupe Etat islamique (EI) poursuit sa destruction de la cité antique de Palmyre, inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité.

 Dimanche, il a réduit en poussière le célèbre Arc de triomphe. C'est le dernier monument en date à être détruit par les jihadistes. Ce nouveau drame fait craindre la destruction totale de la cité historique.

L'EI, qui a profité de la guerre civile pour s'implanter en Syrie, s'était emparé le 21 mai de Palmyre, à 250 km de Damas, après en avoir chassé les forces gouvernementales, suscitant aussitôt la crainte pour l'avenir du patrimoine syrien.

Le 23 août, les jihadistes ont fait exploser le temple de Baalshamin à Palmyre. Quelques jours plutôt, ils avaient mutilé le corps de l'ex-patron des Antiquités de la ville Khaled al-Assaad, 82 ans, un des meilleurs experts mondiaux, après l'avoir exécuté.

Par la suite, ils ont rasé le temple de Bêl, souvent présenté comme le plus beau du Moyen-Orient avec celui de Baalbeck au Liban. Et début septembre, ils détruisaient les tours funéraires, qui étaient caractéristiques de l'architecture de la ville. Ils ont déjà détruit plusieurs trésors archéologiques en Irak et en Syrie.

Outre son lourd bilan humain avec plus de 240.000 morts et des millions de personnes contraintes à l'exil, la guerre qui ravage la Syrie depuis quatre ans et demi a des conséquences dévastatrices sur un patrimoine d'une valeur inestimable.

Plus de 900 monuments ou sites archéologiques ont été touchés, abîmés ou détruits en quatre ans et demi de guerre...

Rédigé par PIERRE HAMMADI

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article