Syrie : le président russe s'en est pris très directement lundi à ses homologues américain et français...

Publié le 29 Septembre 2015

Syrie : le président russe s'en est pris très directement lundi à ses homologues américain et français.

"J'ai le plus grand respect pour mes homologues américain et français mais il ne sont pas syriens et n'ont donc pas à être impliqués dans le choix des dirigeants d'un autre pays", a déclaré Vladimir poutine lors d'une conférence de presse au siège des Nations unies, après un long entretien avec le président Obama sur la Syrie.

Le président russe n'a par ailleurs pas exclu de frapper le groupe Etat islamique en Syrie, en appui à son allié Bachar el-Assad, et a accusé ses homologues américain et français de vouloir décider qui doit diriger ce pays ravagé par la guerre.

A la tribune des Nations unies, M Poutine avait proposé lundi matin une coalition internationale élargie pour vaincre l'Etat islamique, en soutien à l'armée de Damas. Il avait aussi affiché son unité avec le président iranien Hassan Rohani, un autre allié du régime syrien...

Rédigé par PIERRE HAMMADI

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article