Des pétitions font le plein contre la hausse du prix des carburants

Publié le 23 Octobre 2018

Des pétitions font le plein contre la hausse du prix des carburants

Entre la flambée du pétrole et les hausses régulières des taxes, les prix à la pompe battent des records. En l'espace d'un an, les tarifs des carburants ont flambé de 23% pour le diesel (1,53 euros le litre) et de 14% (1,57 euros le litre) pour l'essence. 

Face à la hausse du prix des carburant et notamment le gasoil,  Priscillia LUDOSKY a lancé une pétition en ligne pour manifester son mécontentement, elle a recueilli plus de 133.000 signatures. 

sur le site change.org, elle explique que les automobilistes ne sont pas responsables des fluctuations des cours du pétrole, ni de la hausse des taxes du gouvernement. "Quand j’ai vu mon plein passer de 45 à 70 euros, j’ai cherché à savoir de quoi était composé ce prix", explique la jeune femme au Parisien. 

"On m’a dit il y a quelques années d’acheter une voiture diesel moins polluante et, maintenant, on nous dit le contraire. Je me suis rendu compte que le gouvernement pouvait agir en baissant les taxes. C’est donc ce que je lui demande", ajoute-t-elle.

Le quotidien dévoile qu’elle a déjà été contactée par une association d’automobilistes pour une éventuelle opération escargot sur le périphérique parisien le 17 novembre prochain.

"Il est tout à fait honorable que nous cherchions des solutions pour circuler en polluant le moins possible notre environnement. Mais la hausse des taxes imposée par le gouvernement n'est pas la solution !", écrit-elle sur sa pétition.

L'appel de Sophie pour réclamer une baisse du prix des carburants a recueilli près de 65.600 signatures sur la plateforme mesopinions.com.

Lancée par Jean-Marc sur citizaction.fr, la pétition intitulée "Stop à l'inflation délirante des taxes sur le carburant" a elle été signée par plus de 24.300 internautes.

Actuellement, la TICPE (taxe sur les produits énergétiques) et la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) représentent deux tiers du prix final. Or, ces taxes devraient continuer à augmenter, le gouvernement souhaitant aligner les prix du diesel et de l'essence d'ici 2022. 

Pour l'Association nationale de défense des consommateurs et usagers, la CLCV, la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE, ex TIPP) est bien trop élevée et menace dangereusement le pouvoir d'achat des Français automobilistes.

En plus de la TICPE, la TVA à 20% est appliquée sur l'achat de carburant, avec une particularité: la valeur ajoutée est calculée TICPE comprise, et les Français payent donc un impôt sur l'impôt.

La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TIPCE) est devenue la quatrième recette de l'État avec 13,3 milliards d'euros de rentrées prévues pour 2018

 D'après les chiffres de l'Insee, la dépense annuelle de carburant par foyer est aujourd'hui de 1.700 euros. D'ici à la fin du quinquennat, l'augmentation des taxes devrait représenter, selon RTL, un coût supplémentaire de 240 euros par an.

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Shadocks 26/10/2018 17:11

Les français sont vraiment abrutis, le diesel devrait être interdit…
Cette augmentation était prévue et planifiée de longue date, faut-il se tenir informé.
Quelle tristesse de voir les gens se mobiliser pour ça… alors que les vrais causes restent sans réel soutien. Monde de merde…