Retraite : passage à tout prix de la réforme et la fin des 60 ans !

Publié le 15 Juin 2010

Eric WEric woerth 1oerth ministre du travail présentera le projet sur la réforme des retraites le mercredi 16 juin 2010 et François FILLON Premier Ministre a redit son intention de toucher à l'age légal de départ à la retraite. L'âge de départ en retraite ne sera plus à 60 ans. < on parle de 62 ou 63 ans >.

Et du côté du parti Socialiste : Pierre MOSCOVICI  député du Doubs, en charge de la communication nationale sur le nouveau modèle de développement a déclaré < nous voulons porter l'âge effecPierre Moscovicitif de la retraite à 62 ans et demi > alors que la Première secrétaire du premier parti d'opposition  Martine AUBRY soutient le maintien de lâge de départ en retraite à 60 ans.< avec Possibilité pour celles et ceux qui veulent travailler au delà de 60 ans !!! >

Le Gouvernement veut le passage en force pour réformer la retraite, alors qu'il y a d'autres réformes primordiales à faire avant celle des retraites, et pour les retraites ( Emploi, niveau de vie, consommation, croissance, réduction du déficit etc...).

Il a fait appel à Nostradamus : le conseil d'orientation des retraites ( COR ) qui a publié de nouvelles simulations sur l'impact d'un report de l'âge légal et d'un allongement de la durée de cotisation sur le déficit du régime général. A l'horizon 2050, elles sont construites sur la base d'hypothèses surréalistes: < exemple le taux de chômage se stabilise à 4,5% à partir de 2024. Or il faut remonter au milieu des années 1970 pour trouver une situation de l'emploi aussi favorable. A l'époque, il suffisait de cotiser 37,5 années pour avoir une retraite à taux plein. Au lieu de cela, le COR imagine des scénarios catastrophe pour les salariés. Il est impossible de combler le " trou " même si l'âge de départ à la retraite est fixé à 65 ans tout en allongeant bien entendu la durée de cotisation à 45 ans.

L'âge moyen de départ à la retraite en 2009 est de 61,5 ans, reculer l'âge de départ à la retraite ne changerait donc rien

 

La retraite par répartition à 60 ans et à taux plein : c'est possible !

Après les réformes de 1993 et de 2003 qui ont déjà fortement dégradé la situation deretraite-2.jpgs retraités, le gouvernement profite de la crise financière qui accroît les déficits sociaux pour présenter un projet de réforme qui constitue une attaque contre le système de retraites par répartition et a pour objectif de rassurer les marchés financiers.

Déjà, les salariés âgés de 55 à 60 ans ne sont plus que 4 sur 10 à avoir encore un travail et les jeunes arrivent de plus en plus tard sur le marché du travail !

Augmenter la durée des cotisations et augmenter l'âge de départ à la retraite, revient en réalité à augmenter la durée du chômage pour la plupart des travailleurs...et augmenter les décotes pour ceux qui voudraient partir à 60 ans.

Bien sûr que le nombre de retraités a augmenté ces dernières décennies, et que la question du financement des retraites se pose. Mais beaucoup de mensonges circulent sur cette question du financement, alors qu'il s'agit d'abord, et essentiellement, d'une question de partage des richesses.

 

Le manque à gagner grâce aux revenus exonérés :

Stocks Options : 3 Milliards d'euros

participation, Intéressement, épargne entreprises: 5,2 Milliards d'euros

Exonérations de cotisations patronales :25 Milliards d'euros, partiellement payés par les impôts des contribuables !

Et en même temps, les profits financiers ont augmenté de 732% entre 1980 et 2006, et ils ne contribuent pas au financement de la protection sociale!. Tout ceci au détriment immédiat des créations d'emplois, et de celui des pensions.

Et la femme : 8 retraités pauvres sur 10 sont des femmes !

La retraite d'une femme est la plus basse : sa pension représente en moyenne la moitié de celle de l'homme. Et même lorsque l'on rajoute la pension de réversion, elle est encore inférieure de 40% !

Ainsi, quand on parle de petites retraites, ce sont de celles de femmes qu'il s'agit, puisque ce sont elles qui, à 75%, sont bénéficiaires du minimum contributif : 590,33 euros par mois !

pour-la-defence-de-la-retraite-solidaire.jpg

Une manifestation nationale du syndicat Force Ouvrière ( FO ) est organisée le mardi 15 juin 2010 contre la réforme des retraites, à la veille de la présentation du projet du gouvernement. 

Et une grande journée de mobilisation est prévue dans tout le pays le jeudi 24 juin 2010.

Rédigé par pierre13015

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article