Nouvelle vidéo choc de L214 : Des poulets vivants ramassés à la moissonneuse

Publié le 29 Mai 2019

Nouvelle vidéo choc de L214 : Des poulets vivants ramassés à la moissonneuseNouvelle vidéo choc de L214 : Des poulets vivants ramassés à la moissonneuse

L’association L214, engagée sur le terrain de la défense des animaux a tourné de nouvelles images dans deux élevages et les a publiées mercredi 28 mai. Les conditions de vie de ces volailles sont effroyables.

Les images ont été tournées en avril dernier dans deux élevages intensifs qui sont sous contrat avec la marque de volailles Duc, l'un dans le département de l'Aube, l'autre dans l'Yonne, à Chailley, où se trouve le siège social de la marque bien connue des consommateurs..

L'association explique que dans le premier élevage quelque 40.000 poulets et dans le deuxième 80.000, s'entassent, ne verront jamais la lumière, agonisent et certains meurent sur place.

Des conditions de vie affreuses : élevés uniquement pour leur chair, les volailles sont tellement gavées que certaines renversées sur le dos ne peuvent même pas se lever, d'autres trop petites ne peuvent atteindre les abreuvoir et meurent de soif.

On peut également apercevoir des volailles aux pattes difformes qui ont du mal à marcher. Les poulets vivent un enfer. Beaucoup n'y survivent pas et meurent, se décomposant ensuite à même le sol.

Et dans l'Yonne les poulets sont carrément ramassés grâce à une de moissonneuse à poulets. Aspirés sur des tapis roulants, les poulets sont ensuite propulsés et entassés dans des caisses de transport avant d'être mis dans un camion les transportant vers l'abattoir. Et lorsque les caisses sont surchargées. Les poulets en trop sont jetés violemment à terre.

Pourtant sur son site internet, l'entreprise Duc réserve une partie de sa communication dans ses engagements au bien-être animal.

Il est ainsi précisé  : "Les éleveurs Duc s’engagent et veillent au respect des animaux en adhérant à la charte d’élevage Duc. Le poulailler fait l’objet d’une habilitation annuelle pour le respect des normes définies dans cette charte pour garantir les bonnes conditions de confort des volailles.

Le bien-être animal passe avant tout par un bon état de santé. Les poulets Duc bénéficient de règles d’élevage adaptées. Les éleveurs Duc y portent la plus grande attention en les surveillant autant que nécessaire. Toutes les interventions réalisées au contact des animaux s’effectuent avec l’objectif d’éviter les stress inutiles."

Selon l'association, 83 % des 800 millions de poulets élevés pour être consommés en France, le sont de manière intensive.

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article