Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de marseille-nord-savoir

Publié le par Pierre HAMMADI
Suicides à La Poste : Des experts alertent le gouvernement sur la situation socialeSuicides à La Poste : Des experts alertent le gouvernement sur la situation socialeSuicides à La Poste : Des experts alertent le gouvernement sur la situation sociale

Des experts indépendants alertent le gouvernement sur la situation sociale "préoccupante" à La Poste. Mandatés par les comités d'hygiène et de sécurité de l'entreprise publique, ils insistent sur la "dégradation de l'état de santé des agents", avec une recrudescence de suicides, selon une enquête réalisée par RTL.

C'est notamment le cas de Charles Griffond, postier à Pontarlier dans le Doubs. Après 34 ans à distribuer le courrier jusqu'à un arrêt maladie, puis une dépression, il se donne la mort par pendaison chez lui le 17 juillet dernier. Âgé de 53 ans, Charles Griffond, père de deux enfants a laissé deux lettres derrière lui, dont l'une destinée à être rendue publique met directement en cause son employeur.

"Depuis quelques années, La Poste a petit à petit détruit ses employés, les vrais postiers, ceux qui avaient le contact avec les gens, écrit-il. En ce qui me concerne, ils m'ont totalement détruit. Depuis décembre 2015, je suis en arrêt de travail et je souffre intérieurement le martyre. Personne, ni de mes collègues ou de ma hiérarchie, n'a pris de mes nouvelles. Alors bougeons avec La Poste et mourrons grâce à La Poste".

Son fils, Pierre, parle de rythmes de travail intenables : "On lui rajoutait des boîtes aux lettres et il ne pouvait plus suivre la cadence. On a vu tout au long de sa carrière qu'il était à bout".

Sa fille Laurence a expliqué à l'Est républicain "Il n'est pas le seul postier à souffrir. On en parle parce qu'il ne faut pas que ça se reproduise. On ne veut pas qu'une autre famille vive ce qu'on vit, c'est trop dur. C'est violent, c'est atroce."

Selon RTL, au moins neuf facteurs se sont suicidés ces trois dernières années. Cinq autres ont été sauvés in-extremis après une tentative de suicide qui, à chaque fois, a eu lieu sur le lieu de travail. Il y a également eu ce drame à Corbeil-Essonnes en juillet 2015 : un facteur roule et tue délibérément avec sa voiture de service un collègue en rentrant de tournée. Cet homme, désormais incarcéré à Fresnes, se plaignait de harcèlement moral.

Les réorganisations en cours à La Poste seraient en cause. Les facteurs seraient les plus touchés, avec des effectifs en baissent mais des tournées qui s'allongent. Les experts estiment ainsi qu'entre 20 et 40 % des tournées sont "intenables".

La faute, aussi, au logiciel de La Poste. Problèmes de signalisation, multiples étages à monter, discussions avec les personnes âgées isolées… autant de paramètres qui ne seraient pas pris en compte par le programme chargé de calculer les temps de parcours et de déterminer les tournées des facteurs.

Des représentants du syndicat SUD PTT de plusieurs régions, accompagnés d'anciens salariés ou de leurs parents, ont dénoncé lundi 26 septembre à Paris un climat "catastrophique" à La Poste ayant conduit, selon eux, à plusieurs suicides ou graves accidents de santé.

"Tous les clignotants sont dans le rouge. On est dans la même situation que pendant la vague de suicides de 2012", a affirmé à la presse Eddy Talbot, un représentant de SUD PTT.

SUD a indiqué avoir transmis fin 2015 à l’Inspection du travail une synthèse de plusieurs dizaines de rapports d’expertise sur les risques psycho-sociaux dans différents centres de tri ou de distribution réalisés par des cabinets spécialisés, restée "sans suite" à ce jour.

Commenter cet article