Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de marseille-nord-savoir

Publié le par Pierre HAMMADI
Des agents de sécurité RATP et SNCF armés et en civil

C'est la conséquence du vote du texte dit "la loi Savary" du 22 mars 2016 "relative à la prévention et à la lutte contre les incivilités, les atteintes à la sécurité publique et actes terroristes dans les transports collectifs de voyageurs".

Les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP sont désormais autorisés à patrouiller en civil et en arme dans les trains ou les métros.

La SNCF et la RATP doivent d'abord choisir et former les agents de la sûreté ferroviaire et du Groupe de protection et de sécurisation des réseaux (GPSR) qui opèreront en civil.

Les agents autorisés à travailler armés et en tenue civile devront justifier d'une expérience d'au moins 5 ans au sein du service de sécurité de la SNCF ou de la RATP, et avoir été agréés en amont par le préfet de Paris ou du département dont ils dépendent, spécifie le décret.

Ces agents devront par ailleurs porter "un signe distinctif de leur appartenance au service interne de sécurité" et chacune de leur mission en tenue civile devra faire l'objet d'un compte-rendu.

Le décret est paru vendredi 30 septembre au Journal officiel. Les agents pourront être armés et en tenue civile à partir de samedi 1er octobre. Toutefois, ils ne seront opérationnels que d'ici quelques semaines dans le métro et avant la fin de l'année dans les trains, le temps d'être formés.

Dans l’entourage de Valérie Pécresse (LR), on fait savoir que la présidente de la région Ile de France "se félicite que ce décret soit sorti et demande aux opérateurs de le mettre en oeuvre au plus vite".

Valérie Pécresse estime que ce dispositif "va permettre de lutter plus efficacement contre la fraude".

Quant aux palpations de sécurité, elles seront réalisées par des agents habilités et agréés, eux aussi, et ne pourront avoir lieu que "dans les limites de la durée et des lieux ou catégories de lieux" déterminés par un arrêté, précise le décret.

Déjà, depuis le mois d'avril, ces personnels sont autorisés à réaliser des "inspections visuelles" et à fouiller les bagages des voyageurs.

Les agents de sécurité de la RATP procèdent à environ 25 contrôles de ce type par jour.

Commenter cet article

alma 03/10/2016 17:01

c'est intéressant comme sujet de débat !