Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de marseille-nord-savoir

Publié le par Pierre HAMMADI

Laigneville, est un petit village au nord de Paris de 4.500 habitants. La commune est Calme et à la fois joyeusement animée, elle a le charme de la campagne. Elle est étendue sur 8,53 km². Il est possible de se promener le long de la Brèche, ou dans les bois, voir même visiter les anciennes carrières de craies transformées en champignonnières.

Un espace magnifique où se multiplie le dépôt des ordures sauvages. Pneus, textiles, matériaux de chantier et immondices en tout genre, la commune a décidé de faire la guerre à ceux qui déposent à la sauvette les déchets avec la pratique du retour à l'envoyeur.

"Si vous dégueulassez notre commune, nous dégueulasserons chez vous (sic)." Le 22 juillet 2016, le maire Christophe Dietrich est remonté.

Dans une vidéo postée sur "Bien vivre à Laigneville", la page Facebook de la ville, il raconte avoir mis la main sur un déversement sauvage de déchets. "Nous avons parfaitement identifié l'auteur (...) qui a été pris en photo par un riverain", poursuit-il.

Les images montrent alors un camion récupérant les détritus puis les déverser au domicile du responsable des faits.

Christophe Dietrich a mis en place ce système il y a deux ans. "Au début, on retrouvait les responsables et on déposait une plainte. Même avec des preuves à l'appui, tous les cas ont été classés sans suite. Ça empirait, les gens se plaignaient de leur ville sale. Que pouvais-je faire d'autre puisque la loi n'était pas avec moi ?" explique le maire, en colère, contacté par Le Point.fr.

Pour l'aider dans son combat, la municipalité profite du dispositif de "voisin vigilant" avec 80 personnes qui font remonter les informations. "Le club des marcheurs ou encore les gens qui se promènent le week-end, tous les Lagnevillois nous accompagnent", se réjouit-on à la mairie.

L' opération du 22 juillet n'a pas plu à tout le monde. Les gravats déposés à 6 heures du matin ont bloqué l'entrée du parking de la copropriété dans laquelle vivaient plusieurs familles, dont l'auteur du déversement sauvage.

Sur le réseau social (Facebook), plusieurs commentaires. "On ne pouvait ni entrer ni sortir de nos logements". "J'ai galéré pour rentrer". Mais également des commentaires en faveur du maire. "excellente initiative". "Bonne idée" ou encore "bravo Monsieur le maire".

Malgré quelques Lagnevillois réticents sur la méthode, les résultats sont là. "En un an, entre le début de l'été 2015 et celui de 2016, nous sommes passés d'une douzaine de retours à l'envoyeur à deux ou trois. Il y a 90 % de déchets sauvages en moins et les retours à l'envoyeur sont devenus exceptionnels", se félicite le maire.

La vidéo a été vue plus de 224.000 fois.

Commenter cet article