Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de marseille-nord-savoir

Publié le par Pierre HAMMADI
Euro 2016 - Finale : Un supporter français consolé par un enfant portugais

Le supporter français consolé par un jeune garçon vêtu du maillot du Portugal alors qu'il pleurait après la défaite de son équipe en finale de l'Euro-2016, a été invité à séjourner au pays de Cristiano Ronaldo par l'agence nationale de promotion du tourisme.

"Le Tourisme du Portugal lance un appel afin de pouvoir identifier le supporter français et l'inviter à visiter le Portugal", a indiqué l'agence mardi dans un communiqué.

Les images ont fait le tour du web au lendemain de France-Portugal. La vidéo d'un enfant avec un maillot de Seleçao en train de consoler un supporter français après la défaite des Bleus.

Il s'appelle Mathis et il était de passage en région parisienne. Pour fêter son passage en 6e, ce supporter de l'équipe du Portugal de 10 ans a eu le droit d'assister au match dans la fan zone de la Tour Eiffel dimanche avec sa maman.

Interviewé par BFMTV comme le montre la vidéo ci-dessus, il raconte la spontanéité de son geste.

"C'était la remise du trophée, après maman voulait partir parce qu'elle disait qu'il y a des gens qui buvaient un peu. Puis à ce moment-là je vois ce Français qui pleure, mais moi je suis sensible quand les gens pleurent d'une défaite et je les comprends. Donc je viens le voir et je le console un peu."

Le geste du petit Mathis, fils d'immigrés portugais, "a traduit les émotions intenses de la finale et démontré la façon d'être affable, tolérante et authentique des Portugais", a ajouté le Tourisme du Portugal, en précisant que le petit garçon serait lui aussi son invité.

L'agence souhaite ainsi que le supporter anonyme "connaisse le Portugal et fasse l'expérience de l'accueil authentique des Portugais".

La Selecçao a battu les Bleus dimanche en finale de l'Euro-2016 (1-0, après prolongation), organisé par la France.

Commenter cet article

danielle 23/07/2016 18:20

Très émouvant, des moments bien trop rares lors de compétitions, hélas.