Vidéo : Violences entre supporters avant et après le match Russie-Angleterre à Marseille

Publié le 12 Juin 2016

Vidéo : Violences entre supporters avant et après le match Russie-Angleterre à MarseilleVidéo : Violences entre supporters avant et après le match Russie-Angleterre à MarseilleVidéo : Violences entre supporters avant et après le match Russie-Angleterre à Marseille
Vidéo : Violences entre supporters avant et après le match Russie-Angleterre à MarseilleVidéo : Violences entre supporters avant et après le match Russie-Angleterre à MarseilleVidéo : Violences entre supporters avant et après le match Russie-Angleterre à Marseille

Une cinquantaine de supporters russes s'en sont pris à des supporters anglais à l'intérieur du stade Vélodrome de Marseille, (Bouches-du-Rhône) samedi 11 juin, à la fin du match entre la Russie et l'Angleterre (1-1), dans le cadre de l'Euro.

Les Russes ont attrapé des drapeaux et jeté des projectiles, forçant des Anglais à passer par-dessus des barrières.

Avant le début du match, 35 personnes avaient été blessées dans des heurts qui ont éclaté dans le centre-ville de Marseille, dont quatre dans un état grave parmi lesquelles un Anglais qui se trouve entre la vie et la mort. Selon la préfecture des Bouches-du-Rhône, huit personnes ont été interpellées. Dans les affrontements, trois policiers ont également été blessés.

Les heurts ont d'abord éclaté samedi après-midi, plusieurs heures avant le début du match Angleterre-Russie, entre Russes et Anglais, avant que des Français ne viennent s'en mêler. Elles se sont poursuivies tout au long de l'après-midi jusqu'aux abords du stade Vélodrome.

Dès les débuts des violences, les forces de l'ordre sont intervenues, mais elles ont rapidement été prises à partie par des supporteurs.

D'autres supporteurs, après usage de gaz lacrymogènes par les 250 policiers et gendarmes, sont partis en courant dans les rues avoisinantes pour poursuivre leur bagarre.

Après le coup de sifflet final, les heurts ont aussitôt débuté dans l'enceinte du stade, devant les caméras de télévision.

Le président de la région et ancien maire de la ville Christian Estrosi a parlé sur Twitter de "hooligans" et demandé que leur comportement soit "condamné très sévèrement".

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a condamné samedi soir "le comportement irresponsable et délibéré de pseudo-supporters dont la seule motivation est de troubler l'ordre public".

L'UEFA a également "fermement condamné" dénonçant "des actes de violence" de "gens qui n'ont rien à faire dans le football".

L'instance européenne a ainsi ouvert une procédure disciplinaire visant la Russie dont les supporters ont attaqué les Anglais, après la rencontre au stade Vélodrome.

L'ancien international anglais, Gary Lineker a déploré sur Twitter ces violences causées par les supporters britanniques. "On peut parler de provocation de la police, ou des incidents causés par d'autres fans, mais on a l'impression que ça arrive seulement là où les Anglais vont", a ainsi tweeté, l'ex buteur, désormais consultant dans les médias.

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article