Royaume-Uni - Meurtre de la député Jo COX : Le meurtrier présumé serait un partisan néonazi

Publié le 17 Juin 2016

Royaume-Uni - Meurtre de la député Jo COX : Le meurtrier présumé serait un partisan néonaziRoyaume-Uni - Meurtre de la député Jo COX : Le meurtrier présumé serait un partisan néonaziRoyaume-Uni - Meurtre de la député Jo COX : Le meurtrier présumé serait un partisan néonazi
Royaume-Uni - Meurtre de la député Jo COX : Le meurtrier présumé serait un partisan néonaziRoyaume-Uni - Meurtre de la député Jo COX : Le meurtrier présumé serait un partisan néonaziRoyaume-Uni - Meurtre de la député Jo COX : Le meurtrier présumé serait un partisan néonazi

Moins d'une semaine d'un référendum capital sur l'Union européenne (UE), le Royaume-Uni est bouleversé après le meurtre jeudi de la députée britannique travailliste pro-UE Jo Cox, 41 ans. La campagne où s'opposent partisans du "in" (pour le maintien dans l'UE) et du "out" est suspendue. On apprend dans le même temps que le tueur présumé de Jo Cox était un "partisan dévoué" d'un groupe néo-nazi basé aux Etats-Unis.

Selon le Southern Poverty Law Centre, groupe de défense des droits civiques, le tireur arrêté jeudi après-midi, peu après le meurtre, identifié comme Thomas Mair, est un homme de 52 ans qui avait une "longue histoire avec le nationalisme blanc". D'après des archives obtenues par le Southern Poverty Law Centre, "Mair était un partisan dévoué de l'Alliance nationale, qui a été pendant des dizaines d'années l'organisation néo-nazie la plus importante des Etats-Unis", a révélé sur son site internet le groupe de défense des droits.

Selon le Southern Poverty Law Center, Thomas Mair aurait dépensé plus de 620 dollars (550 euros) dans des ouvrages de l'Alliance nationale, groupe qui a appelé à la création d'une nation peuplée exclusivement de Blancs et à l'éradication du peuple juif.

Selon un témoin cité par les médias, le meurtrier aurait crié "Britain first", soit "Le Royaume-Uni d'abord" au moment de l'agression.

Le village de Birstall rend hommage ce vendredi à sa députée travailliste Jo Cox, mère de deux enfants, assassinée la veille dans la commune. Plus d'une centaine de personnes se sont réunies dès jeudi soir dans l'église Saint Peter's pour une cérémonie en sa mémoire.

Le Premier ministre David Cameron, qui a annulé une réunion publique à Gibraltar, a qualifié la mort de Jo Cox de "tragédie". "Elle était une députée engagée et bienveillante". Plusieurs leaders étrangers, dont François Hollande, ont eux aussi rendu hommage à la députée, étoile montante du Labour et avocate de la cause des réfugiés.

"C'est une attaque contre tous ceux pour qui la démocratie importe et qui ont foi en elle", a notamment déclaré le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

Le bilan de celle qui militait depuis plusieurs semaines pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne fait en tout cas l’unanimité dans la presse :

"Jo était une députée profondément impliquée dans son parti, et dans la façon dont les politiques peuvent faire la différence, pas juste ici, mais partout dans le monde », écrit la journaliste Laura Kuenssberg sur le site de la BBC.

Le Yorkshire Post salue la mémoire d’une "fille, mère, femme politique et humanitaire, qui s’est vraiment efforcée de faire de son mieux pour tous ceux qu’elle a pu rencontrer au cours de sa courte vie".

Pour le quotidien local, Jo Cox incarnait cette "nouvelle génération de députés qui cherchent à rétablir la confiance brisée par d’autres", "à l’heure ou la relation entre Westminster et les électeurs n’a jamais été aussi tendue".

Le Yorkshire Post s’interroge sur la protection des élus, dont les conditions "devront être revues de façon urgente": "Seuls ceux qui sont impliqués dans les questions de défense et de sécurité nationale bénéficient systématiquement d’une protection armée, mais il serait profondément regrettable que les élus deviennent moins accessibles à la suite de cette attaque horrible."

Royaume-Uni - Meurtre de la député Jo COX : Le meurtrier présumé serait un partisan néonazi

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article