Barack Obama n'ira pas aux obsèques de Mohamed Ali

Publié le 8 Juin 2016

Barack Obama n'ira pas aux obsèques de Mohamed Ali
Barack Obama n'ira pas aux obsèques de Mohamed AliBarack Obama n'ira pas aux obsèques de Mohamed AliBarack Obama n'ira pas aux obsèques de Mohamed Ali
Barack Obama n'ira pas aux obsèques de Mohamed AliBarack Obama n'ira pas aux obsèques de Mohamed AliBarack Obama n'ira pas aux obsèques de Mohamed Ali

Le président américain Barack Obama ne se rendra pas aux obsèques de Mohamed Ali vendredi à Louisville, dans le Kentucky, a indiqué mardi 7 juin un porte-parole de la Maison Blanche. Le couple Obama doit en effet le même jour participer à Washington à la cérémonie de fin d'études de leur fille aînée Malia, qui termine son lycée cette année.

L'hypothèse d'un déplacement du dirigeant avait été évoquée par le maire de cette ville qui se prépare à accueillir une foule immense.

C'est Bill Clinton, l'un des prédécesseurs de Barack Obama, qui prononcera l'éloge funèbre du boxeur de légende, décédé vendredi à l'âge de 74 ans. L'une des conseillères de Barack Obama, Valerie Jarrett, sera présente et lira une lettre du président et de son épouse.

Dans un texte très personnel publié au lendemain du décès du légendaire champion, Obama avait salué un homme qui "s'est battu pour ce qui était juste"."Mohamed Ali a secoué le monde. Et cela fut une bonne chose pour le monde. Et pour nous tous", avait écrit le président des États-Unis.

De nombreux hommes politiques devraient faire le déplacement. "Il y a tellement de chefs d'État qui vont être présents aux obsèques que nous ne permettront pas aux dignitaires étrangers [...] de prendre la parole", a prévenu mardi Bob Gunnell, le porte-parole de la famille. La liste de ces responsables attendus reste floue, mais le président turc Recep Tayyip Erdogan sera présent.

Le comédien Will Smith et l'ancien champion du monde de boxe Lennox Lewis porteront avec six autres personnes le cercueil de Mohamed Ali.

Située dans l'État du Kentucky, au coeur des États-Unis, l'agglomération de 600.000 habitants organise jeudi et vendredi des funérailles exceptionnelles pour son enfant du pays.

"Les célébrations pour Mohamed Ali vont être un événement unique partout dans le monde et pour nous", a résumé Greg Fischer, en appelant la population à mettre en pratique l'hospitalité prônée par le champion.

Le dernier adieu aura trois volets : une grande prière musulmane ouverte à tous jeudi, une longue procession funéraire vendredi, suivie d'une cérémonie solennelle également ouverte à tous.

Le rite funéraire musulman se déroulera au Freedom Hall, une salle de 18.000 places où Mohamed Ali a livré son dernier combat à Louisville, battant Willi Besmanoff le 29 novembre 1961.

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article