L’État français va payer les frais d’avocat d'Abdeslam

Publié le 5 Mai 2016

Salah Abdeslam, le logisticien présumé des attentats de Paris devrait bénéficier de l'aide juridictionnelle pour rémunérer son avocat français, Frank Berton.

Il est de nationalité française et perçoit moins de 1.000 euros de revenus par mois : le seul survivant des commandos des attentats du 13 Novembre à Paris et Saint-Denis remplit les conditions qui donnent droit à l’aide de l'Etat pour payer ses frais d'avocat.

"Allons-nous nous incliner devant des lois qui favorisent les assassins?" Elisabeth Boissinot est la mère de Chloé, jeune femme de 25 ans tuée à la terrasse d'un bar le 13 novembre 2015 lors des attentats de Paris. Dans un message publié sur Facebook jeudi dernier, abondamment commenté depuis, elle laisse éclater sa colère contre l'Etat français, qui devrait prochainement prendre en charge les frais de l'avocat français de Salah Abdeslam. 

Maître Frank Berton a en effet récemment déclaré qu'il serait rémunéré par l'aide juridictionnelle. Le bâtonnier de Paris a affirmé lundi n'avoir encore reçu aucune demande mais, selon des informations de l'Express, un dossier est bien en cours de constitution. 

Dans son cri de désespoir, Elisabeth Boissinot menace de "geler" le paiement de ses impôts. Pour cette mère de famille, si l'Etat français rémunère Frank Berton, ce sont donc les contribuables qui financent indirectement le djihadiste présumé. "Je ne veux pas et je le dis et je le redirai que mes impôts [...] servent à défendre celui qui a assassiné ma fille, ma Chloé", écrit-elle.  

Pour bénéficier du mécanisme d'aide juridictionnelle mis en place en 1972, il faut répondre à deux conditions : être Français, citoyen d’un Etat membre de l’UE ou étranger en situation régulière. C'est le cas de Salah Abdeslam, qui bien que né dans la capitale belge, possède la nationalité française de ses parents. Autre impératif : percevoir moins de 1.000 euros de revenus mensuels pour une couverture totale et pour une couverture partielle des honoraires ne pas dépasser plus de 1.500 euros.

Rédigé par Pierre HAMMADI

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article